Apprendre à composer de la musique orchestrale

C’est en lisant dernièrement un Bulletin Officiel (BO) de l’Education Nationale que m’est venu l’idée d’écrire un billet à la manière des « professionnels de l’enseignement » (je ne parle pas des profs, mais de ceux qui dans leurs bureaux expliquent aux profs comment « expliquer » ) :

ça donne :

Sans pour autant se substituer à la démarche institutionnelle collective (ou individuelle) menée par les
espaces scolaires spécialisés dans la musique, il n’est pas défendu de suivre le concept empirique lié à la formation expérientielle et la notion d’apprentissage auto-dirigé. Pour se faire, l’apprenant devra privilégier, seul, les champs prioritaires de pratiques pédagogiques telles que l’ensemble des actions visant à offrir l’appui et les ressources nécessaires à la construction de son savoir et de son savoir faire musical :

– Apprentissage et mémorisation par la discrimination visuelle et l’analyse objective de documents philharmoniques estimés et répandus.

– Apprentissage par l’observation auditive sélective de supports compacts numériques d’œuvres pré-enregistrées appartenant au recueil orchestral traditionnel ou filmique.

– Concrétisations et démarches incitatives de matérialisation de coloris sonores par l’appropriation des outils informatiques de création et de production.

– Favoriser le dialogue et la transmission par l’exploration des technologies d’information et de communication (TIC)

Précisons que pour chaque auteur en devenir, d’œuvres musicales, de part son éducabilité, son penchant naturel vers l’auto-évaluation par ses pairs et sa faculté de remédiation, la faisabilité d’une telle praxis n’interfère en aucun cas la cohérence des démarches d’apprentissages socio-constructives des institutions éducatives suscitées, la compatibilité de ces actions inférant une meilleure maîtrise créative.

Allez, je vous donne quand même une version plus « simpliste » :

Astuce : petits exercices à faire chez soi pour progresser en harmonie et orchestration, en complément de ce que vous savez déjà faire (que vous soyez autodidacte ou que vous ayez suivi une formation au conservatoire) :

– Observez attentivement des partitions de grands compositeurs (Mahler, Ravel, Beethoven…)

– Ecoutez avec concentration des passages marquants de CD de musique classique ou de musique de film.

– Testez vos propres orchestrations (doublures, choix judicieux de tel instrument…). Dans un séquenceur et avec une banque de sons correcte, il est très facile d’expérimenter.

– Faites écouter votre travail, faites vous connaître en créant votre page perso. Demandez l’avis d’autres compositeurs, découvrez leurs idées, échangez vos astuces sur des forums de discussion…

6 réflexions sur “Apprendre à composer de la musique orchestrale”

  1. Haha, bien écrit, c’est très drôle. Ah oui, ces fameux B.O. de l’E.N. — qu’est-ce qui t’a amené à les lire ?

  2. Je ne sais plus… mais tu sais, je travaille dans une école primaire 25 heures pas semaine. Les Bulletins Officiels et les notes de l’IEN sont très courants… J’ai eu également l’occasion de parcourir certains cours de l’IUFM (c’est tout simplement incroyable, cet écart entre la théorie et ce qui se passe réellement dans les classes… hallucinant).

  3. hem hem le programme ne peut etre suivi a 100 % vu la complexité d un tel programme , on se cantonne a essayer dapprendre la flute aux enfants , pour ce qui est du developpement a dimension culturel et musical les proff se prefere a mettre le bo du programme dans leur tiroir 😉

    cc tanguy et bonne journée a vous tous 🙂

  4. Oh non, moi je ne fais plus de flûte au collège. On chante, on fait des percussions et on écoute de la musique. Il me semble que ça a plus de sens

  5. Bien bien … ce sont là les conseils d’un professionnels, et je n’ose pas les remettre en cause mais j’aurais grand besoin de passer un message au tous ici : voilà , j’ai imaginer beaucoup de symphonie du style de Bruckner ou Berlioz, mais le problème est que je ne sais pas écrire la musique, je la compose dans ma tête,pour chaque instrument, mais je suis incapable de transmettre cette musique sur la papier, ce qui fait au final : pas grand chose . Alors si quelqu’un peu me proposer n’importe quoi, qui puisse réellement m’aider à avoir les notions de bases de l’écriture musicale ( voir même me proposer d’écrire ce que je lui chanterais) je lui serais infiniment redevable … Merci à tous

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page