Compositeurs français de musique de film : interviews enregistrées par des Lycéens


Radio Classique
et l’Education Nationale (avec le concours de l’UCFM et la SACEM) ont mis en place en 2007, des émissions radio dédiées à la composition de musique de film.

Les émissions sont réalisées par des Lycéens, et j’ai trouvé les interviews d’une grande qualité (questions pertinentes, contenu passionnant et extraits sonores à la pelle…).

On peut écouter les interviews (d’au moins 60 mn chacune !) des compositeurs de musique de film ci-dessous :

  • Vladimir Cosma
  • Bruno Coulais
  • Eric Demarsan
  • Francis Laï
  • Michel Legrand
  • Philippe Rombi
  • Gabriel Yared

En ce moment, j’écoute celle de Michel Legrand…. pfffou…. ça calme ! (on est peu de chose).

Cliquer ici pour accéder aux interviews des compositeurs

3 réflexions sur “Compositeurs français de musique de film : interviews enregistrées par des Lycéens”

  1. J’en ai écouté quelques uns, c’est très très intéressant.
    Ils aiment parler de leur métier et communiquent facilement leur enthousiasme et leur passion.
    J’ai particulièrement bien aimé Cosma et son approche de la composition à la musique de film.

    Je retiens aussi que Coulais préfère composer loin des instruments et des machines… j’ai tenté une fois de composer directement sur papier et la j’ai compris qu’entre leurs connaissances de la culture musicale et du cinéma, des instruments, de l’orchestration, de l’harmonie, du contre-point et le don inné qu’il faut pour la création musicale fait que le chemin semble insurmontable pour un débutant comme moi qui souhaite s’initier.

    Après vous me direz, chacun en fait a son niveau, l’essentiel étant de prendre du plaisir a écrire de la musique et de la jouer. Le plaisir n’étant pas proportionnel au niveau.

    Oui certes, mais c’est intéressant de chercher a progresser et a se dépasser. Le but n’étant pas d’arriver a leur niveau mais de se dépasser soi même. Arriver à donner le meilleur de soi.
    Mais comment arriver a se dépasser sans se donner des objectifs ?
    Sans prendre ces compositeurs comme référence et modèle ?
    A un moment donné, t’es obligé de regarder ton travail, de le comparer et de te sentir tout bouseux.
    Se sentir tout bouseux et trouver encore l’envie de composer.
    D’avoir une motivation intacte, c’est ca que je trouve personnellement difficile.

    Voilà c’était une réflexion que je me faisais tout seul et que j’ai souhaité vous faire partager.
    Merci encore pour le lien Tanguy.

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page