Quelques problèmes liés à l’enregistrement live via un clavier midi, par Beryann Parker

Aujourd’hui, je laisse la parole à mon collègue Beryann Parker 😉
Tanguy

———————————————-

Les 2 pistes que j’ai composées et proposées ici en streaming, correspondent , selon moi, à deux grands types de difficultés rencontrées dans l’utilisation de banques de sons à l’intérieur d’un logiciel hôte:

  • La dynamique
  • L’articulation (instrumentale: pizz, legato, sfz etc)

Il s’agit de deux paramètres associés à l’environnement hardware qui leur donne vie: le controleur Midi.

Dans le cas du morceau « sine nomine par augusta » (ci-dessous), mon problème essentiel fut celui de la dynamique des voix. En effet, ce fugato fait s’enchainer par tuilages successifs des voix de choeur sans avoir de vraie maîtrise sur les nuances de celles-ci.

En effet, J’ai utilisé Live et un plug-in dans Reaktor « Hallelujah » que j’aime particulièrement avec un clavier CME U80 chinois de bonne facture, en widi (wifi version Midi) mais au toucher trop lourd pour permettre de restituer de façon subtile et crédible les piano, mezzo-forte ou forte que je souhaitais à priori! Donc, mon clavier n’était pas adapté! j’aurais dû, dans mon cas, utiliser mon « bon vieux » Edirol PCR-M80 , filaire lui pour le Midi; au toucher beaucoup plus « mou » mais à la vélocité plus contrôlable.

http://player.soundcloud.com/player.swf?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F12153192&show_comments=true&auto_play=false&color=0d4ca5
Sine nomine per augusta by Beryann Parker

A l’inverse pour le morceau avec orchestre « sads thoughts in the morning » (ci-dessous), je l’ai réalisé un matin à « l’arrache » comme on dit, et là j’ai utilisé Kontakt 3 dans Digital Performer 7 avec le sus-cité cité Edirol.

Mais hélas, je n’ai pas réfléchi dans ma précipitation fébrile aux 4 octaves de ce clavier Midi qui ne permettent pas de visualiser le premier octave, en bas sur l’écran ( l’inverse du CME !), à partir duquel on accède aux différentes touches d’articulation,(des violons ici en l’ occurence). Résultat, hormis une manipulation souris, toujours aléatoire dans la vitesse du flux audio, il ne me restait plus qu’à m’en tenir à UNE articulation (« legato » dans ce cas).

http://player.soundcloud.com/player.swf?url=http%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F12000746&show_comments=true&auto_play=false&color=0d4ca5
Orchestral sad thoughts in the morning by Beryann Parker

Dans les deux cas, j’ai utilisé la pédale de sustain mais, suivant le type d’instruments, à « appuyer » avec modération!

L’édition Midi à l’intérieur du logiciel, souvent permet de rectifier, voire d’améliorer certains cas critiques mais la manipulation, simple et salvatrice dans certains cas, peut s’avérer « casse-tête » (voire destructeurs) pour certains paramètres trop distants dans le temps par exemple.

Pour résumer, la précipitation est souvent mauvaise conseillère, et aussi professionnel soit-on, au sein de son home-studio deux claviers Midi ne sont pas de trop en fonction de son projet!

Beryann

Le lien vers ma playlist « orchestral » sur Soundcloud
http://soundcloud.com/beryann-parker/sets/orchestral

Retour haut de page