L’audiodescription pour les malvoyants et non-voyants : traduire oralement ce qui se passe visuellement à l’écran.

C’est un sujet qui m’interpelle car je donne actuellement des cours d’éveil musical à un enfant de 6 ans qui souffre d’une sévère déficience visuelle.
Or, j’ai lu dernièrement un article qui m’a fait découvrir l’existence de l’audiodescription : un procédé qui consiste à décrire en voix off ce que l’on voit dans un film (via un système de sortie audio par casque, pour ne pas gêner les autres spectateurs)

Audio Description

Pour les malentendants, il existe les sous-titres qui décrivent l’ambiance sonore (porte qui grince, musique menaçante, bruit de fond, et les dialogues évidement).
– En ce qui concerne l’audiodescription pour les malvoyants et non-voyants, c’est la voix d’un narrateur (voix enregistrée et mixée) qui interprète de manière concise ce qui ne s’entend pas (expressions du visage, décors, gestes, pancartes, description physique des personnages etc).

Au-delà de ces caractères visuels explicites, l’audiodescription essaie même de faire passer l’humeur et l’émotion que doit ressentir le spectateur, ce qui n’est pas une mince affaire.

En ce sens, je trouve que la musique de film participe à sa manière à une forme d’audiodescription. Même si le rôle d’une bande originale n’est pas forcément d’illustrer pas à pas les images qui se déroulent à l’écran (comme le mickey mousing), la musique permet en outre de « baigner » le spectateur dans une ambiance qui est en corrélation avec le propos du film. Prenons le temps de fermer les yeux devant un film pour constater à quel point la musique est source d’informations.

Marco Beltrami :



Dans cet extrait, un gong introduit d’emblée quelque chose de brutal voir même agressif. Puis, après un court silence, le sursaut laisse la place à une musique plus calme composée d’une voix féminine plaintive et d’un tapis orchestral sombre, pesant et menaçant. Le ton du film est donné : « femme – violence – gravité » (Scream : Sidney’s Lament).

Hans Zimmer :



Dans cet extrait, on distingue nettement une alternance de 2 séquences musicales. D’abord, on entend une musique dynamique et rythmée, appuyée par des staccatos de cordes et de percussions, comme si le compositeur voulait produire un effet de panique. Cette séquence est interrompue plusieurs fois par un tapis instrumental essentiellement composé de percussions exotiques (Gamelan ?) qui place le spectateur en attente avant la reprise du thème « panique ». Cette alternance de séquences musicales reflète bien le mouvement du film à cet instant : 2 scènes qui se passent en parallèle. L’une montrant l’héroïne poursuivie par un soldat birman, essayant de rejoindre un bateau. L’autre scène montrant des marins en alerte attendant l’héroïne pour pouvoir lever l’ancre. La note grave qui termine cette séquence musicale marque la fin de la poursuite : la femme a réussi à atteindre le bateau, elle est sauvée de justesse. (Beyond Rangoon : Village Under Siege).

C’est aussi pour cette raison que j’utilise souvent le terme « musique descriptive » quand je parle de musique de film.

6 réflexions sur “L’audiodescription pour les malvoyants et non-voyants : traduire oralement ce qui se passe visuellement à l’écran.”

  1. Hello Tanguy !
    Donner des cours de musique à des enfants ou ados ayant des problèmes de santé est vraiment touchant ! je donne moi même des cours de guitare à un adolescent ayant eu des gros problèmes de santé ! Bravo à toi !
    Damien A

  2. Merci Dams 😉
    Bravo à toi aussi !
    Le p’tit gars dont je m’occupe est très attachant. Et il a l’oreille musicale. On fait juste de l’éveil mais je trouve qu’il se défend pas mal. Je travaille essentiellement sur l’oreille musicale et la rythmique. Je ne l’embête pas avec le solfège : il apprend à lire et à écrire à l’école (avec du matériel adapté), c’est déjà assez lourd comme ça…

  3. bonjour, je suis musicothérapeute (et pianiste) , je connais un jeune homme qui a quelques difficultées à progresser au piano car il est mal voyant et déchiffre difficilement les partitions
    un grand merci pour votre orientation
    joelle laflute

  4. audiodescription.fr devient audiodescription-france.org

    Les audiodescripteurs à l’origine de la création de audiodescription.fr, puis de l’Association française d’audiodescription, ont voulu que leurs outils de
    communication soient une propriété collective et préféré opter pour un nom de
    domaine qui répondait à ce souhait : http://www.audiodescription-france.org
    De plus, l’extension .org répond mieux aux statuts d’une association qui se veut sans but lucratif.

    Le nouveau nom de domaine est dès à présent actif. Pensez à l’inscrire dans vos
    Favoris, et à modifier l’adresse du lien pouvant figurer dans vos sites, blogs,
    pages Facebook, etc.

    Nouveau nom de domaine, mais site identique et – nous l’espérons – même plaisir pour vous à nous rendre visite et à échanger des informations sur l’audiodescription.

    À bientôt !
    Jean-Marc Plumauzille, "webmaistre"

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page