Famille ou amis, le musicien est parfois sollicité ! (mariages, anniversaires, galas de danse…).

Quiconque qui touche bien en informatique (par métier ou par passion) a certainement été sollicité par son entourage pour réparer un ordinateur qui ne « marche pas ».

Il y a des métiers comme ça (mécaniciens, coiffeurs, policiers, électriciens, menuisiers etc…) très utiles pour rendre des petits services en dehors du temps de travail.

Pour nous c’est un peu différent. On fait appel à nos compétences de compositeur, d’arrangeur ou d’accompagnateur, essentiellement pour les grandes occasions (mariages, fêtes de famille, départs en retraite), à titre gracieux bien sûr (et c’est bien normal). Je ne m’en plains pas, au contraire, car c’est important d’être reconnu par ses proches comme quelqu’un d’expert dans un domaine particulier.

Tout le monde côtoie (ou est) au moins l’un de ces personnages remarquables :

  • L’oncle rigolo
  • Le copain bricoleur
  • Le frère animateur
  • Le cousin guitariste
  • Le beau frère informaticien
  • La sœur dessinatrice
  • La tante cuisinière
  • Le pote musicos
  • Les amis sportifs
  • Le neveu surdoué en sciences
  • Le copain armoire à glace
  • Le patriarche cultivé
  • etc. etc…

Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis la personne ressource à qui l’on confie les tâches relatives à la musique, comme :

  • Composer un thème d’ouverture pour un mariage
  • Ré-écrire la version instrumentale d’une chanson (sur laquelle on placera d’autres paroles)
  • Accompagner un chanteur (dans une église, une salle des fêtes, un concours IUFM…)
  • Transcrire une chanson dans une autre tonalité pour que tonton Pierre puisse chanter
  • Trouver les accords d’une chanson
  • Faire un montage audio (dans Cool Edit pro) pour un spectacle de danse
  • Composer des jingles pour des sketches
  • S’improviser ingénieur du son (cablage, mixage)

(Bon, en réalité nous sommes nombreux dans la famille à jouer d’un instrument, donc je ne suis pas le seul à être sollicité).

J’insiste bien sur le fait que c’est toujours un réel plaisir de rendre service, tout en précisant quand même qu’une musique d’un minium de qualité ne se fait pas en claquant des doigts.

Pour l’anecdote, l’une de mes tantes me demanda un jour si je pouvais chanter comme soliste à la cérémonie de mariage de sa fille, son argument étant : « tu sais faire de la musique, donc tu sais chanter de toute évidence ». Pas vraiment tatie, pas vraiment… (je craignais un peu pour les vitraux). Il m’a fallu quelques minutes pour lui faire comprendre qu’un musicien pouvait très bien avoir une voix de casserole, et pas forcément très juste (comme c’est mon cas).

5 réflexions sur “Famille ou amis, le musicien est parfois sollicité ! (mariages, anniversaires, galas de danse…).”

  1. frisson reynald .( le plus grand des compositeurs mancho )

    Je n’ais pas eu du tout ce rapport avec les membres de ma famille. Disons que bon nombre n’aiment pas la musique . Je me suis caché de cette activité ! Aujourd hui beaucoup pense encore que cela ne sert a rien la musique ( Mon pére par exemple.) et que je ne réussirais jamais dans ce métier.

  2. J’imagine que cela doit être très animé chez les Follio!

    En ce qui me concerne… euh…

    Mes parents, voyant que je chantais dans mon berceau, m’ont mis au Conservatoire dès l’âge de 6 ans. Donc quand j’étais petit, on m’a longtemps sollicité comme flûtiste pour des occasions familiales. Aujourd’hui, on me sollicite parfois comme flûtiste mais jamais comme compositeur. Je refuse de jouer comme flûtiste en général car cela me ramène un peu à mon enfance, où je me sentais obligé de le faire. On m’a commandé des trucs pour des occasions diverses, mais cela ne s’est pas toujours fait.

    En revanche, je me retrovue un peu dans ce que dit Frisson mais je ne développerai pas plus car les choses ont changé.

    Aujourd’hui, le fait d’avoir été dans un environnement légèrement hostile à mes ambitions artistiques me freîne: j’ai peur de basculer, je n’ai pas confiance en moi, je me dévalorise, je me compare aux autres tout le temps… Et comme en plus je suis aussi artiste que scientifique dans ma façon de concevoir mon environnement, ça n’arrange pas les choses.

    J’ai remarqué que lorsque tu nais dans une famille musicienne, tu as des facilités. Tu n’est pas toujours un novateur mais tu as un sens mélodique aigu, une facilité à construire un discours musical… Mozart et Bach étaient dans ce cas. Plus près de nous, Tanguy Follio, Guillaume Roussel, David Reyes, sont dans ce cas. Et on peut deviner ce que faisaient leur parents dans leur façon d’écrire d’ailleurs.

    Je suis un peu HS mais bon je voulais le dire 🙂

  3. "Et on peut deviner ce que faisaient leur parents dans leur façon d’écrire d’ailleurs."
    Mes parents étaient instituteurs.
    Est-ce que cela vous étonne ?

    "Je me suis caché de cette activité !"
    Alors là, Reynald, ça me dépite complètement ce que tu me révèles là…

  4. Oui… Ou une pièce de théâtre entre pote =D
    Merci pour vos conseils et votre lien. Voici environ deux heures que je vous lis, et j’ai déjà quelques idées qui me viennent.
    Mille fois mercis,

    Cordialement vôtre
    YD

Les commentaires sont fermés.

Retour haut de page